Logo Canada21.tv
Inscription Newsletter Canada21.tv
Reseaux Sociaux



 
Favoris et Partage

« Un coup de poker de la France au Canada ». Dans un long article en date du 4 décembre, le journal La Tribune est revenu sur l’offre commune soumise par le groupe industriel français spécialisé dans l'industrie navale de défense et les énergies marines renouvelables Naval Group et le constructeur naval italien Fincantieri à Ottawa. Prochainement, le Canada doit décider quel groupe construira ses 15 navires de combats de surface aux standards de l'OTAN en coopération avec le chantier d'Halifax, Irving Shipbuilding Inc. Avec leur design de la frégate FREMM, Naval Group et Fincantieri ont néanmoins, selon La Tribune, envoyé leur proposition le 30 novembre dernier, en dehors de l'appel d'offres « n’incitant pas à la confiance », lancé par le ministère de la Défense canadien, qui a présélectionné douze sociétés. L’offre non sollicitée a reçu le plein soutien des gouvernements français et italien. La nouvelle flotte doit remplacer les destroyers Tribal et les frégates City vieillissants. La construction du premier navire de combat canadien doit en principe commencer au début de l'année 2020.

Contenu de la vidéo : « Un coup de poker de la France au Canada ». Dans un long article en date du 4 décembre, le journal La Tribune est revenu sur l’offre commune soumise par le groupe industriel français spécialisé dans l'industrie navale de défense et les énergies marines renouvelables Naval Group et le constructeur naval italien Fincantieri à Ottawa.
Prochainement, le Canada doit décider quel groupe construira ses 15 navires de combats de surface aux standards de l'OTAN en coopération avec le chantier d'Halifax, Irving Shipbuilding Inc. Avec leur design de la frégate FREMM, Naval Group et Fincantieri ont néanmoins, selon La Tribune, envoyé leur proposition le 30 novembre dernier, en dehors de l'appel d'offres « n’incitant pas à la confiance », lancé par le ministère de la Défense canadien, qui a présélectionné douze sociétés. L’offre non sollicitée a reçu le plein soutien des gouvernements français et italien.
La nouvelle flotte doit remplacer les destroyers Tribal et les frégates City vieillissants. La construction du premier navire de combat canadien doit en principe commencer au début de l'année 2020.

Mots clés liés : Naval Group, Fincantieri, Canada, Ottawa, OTAN, frégate, Irving Shipbuilding, FREMM, La Tribune, industrie navale de defense, énergies marines renouvelables, constructeur, appel d’offres

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 Canada21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on Canada21.tv